Dans le cadre du Mois Européen de la Photographie, le Casino Luxembourg a organisé les 4 et 5 mai 2013, la première exposition de certaines images réalisées dans la Grande Région : Mudam, Centre Pompidou-Metz, Casino Luxembourg, Frac Lorraine, Synagoguede Delme, Centre Dominique Lang.

/

white inside est un projet photographique d’Eric Chenal qui donne à voir des lieux dédiés à l’art contemporain entre deux temps d’exposition. Ces espaces de retrait et de contemplation, sont montrés en dehors de leur dimension fonctionnelle, pour leur réalité architecturale, dans une presque nudité. La lumière reprend tous ses droits et exprime pleinement sa présence, soulignant une forme de ritualisation, notamment dans l’organisation des surfaces.

Penchant pleinement du côté de la photographie plasticienne plutôt que de l’image d’architecture, cette série interroge l’entre-deux, la transition, la suspension, l’interstice, la trace et l’absence. Elle donne à voir le « cadre » de l’art contemporain et révèle ces espaces qui « servent » la création. Ces lieux vidés acquièrent une nouvelle profondeur, existent en soi, pour soi. Ce projet reprend par ailleurs des thèmes qui sont chers à l’auteur, à savoir l’intermédiation, la transfiguration et la rencontre avec la lumière.

 

Text(e) : Céline Coubray

 

white inside is a photographic project by Eric Chenal and shows various spaces dedicated to contemporary art in the time in-between two exhibitions. These areas for retreat and contemplation are shown outside of their functional dimension, exposing their actual architecture, almost denuded.

The light is invigorating, and affirms its presence, highlighting a form of ritualisation, especially in the organisation of surfaces.

This series clearly leans towards artistic photography rather than images of architecture, and it examines the in-between, transition, suspension, gaps, tracks and absence. It shows the « framework » of contemporary art and reveals these areas which « serve » artistic creation. These emptied spaces acquire a new depth, existing in themselves, for themselves.

white inside takes up themes which are dear to Eric, such as duality and intermediation, self identity and transformation.

c